Une fillette qui ne lutte pas seule contre son cancer

Voici ma participation pour le Blog Action Day. 15 octobre, c’est une journée spéciale où tous les blogueurs sont invités à poster sur un même thème qui est « Power of We » (Travailler ensemble) cette année.

C’est une belle occasion de parler du « Fihavanana« , un mot qu’on a un peu du mal à traduire puisqu’il s’agit d’une valeur qui est propre à la culutre malgache. Il englobe en même temps l’amitié, l’amour, l’entraide, la solidarité. Mais ça peut être aussi le respect, la compassion. J’ai lu un billet très intéressant qui en parle ici.

Ma grand-mère me racontait qu’auparavant le Fihavanana était un lien social très fort où, par exemple, tous les villageois pouvaient s’unir pour construire la maison d’un voisin, qu’ensemble ils travaillaient les rizières…

Le Fihavanana est-il encore d’actualité? Il y a un proverbe ancestral qui me vient à l’esprit. « Trano atsimo sy avaratra, izay tsy mahalen-kialofana » (deux maisons voisines, on s’abrite dans celle où on se sera pas mouillé). Combien parmi nous avons porté secours à des personnes en difficulté?

Il y a en bas de chez moi des sans abris, et ô combien j’aimerai leur venir en aide, je n’ai malheureusement pas les moyens.

Et encore un proverbe malgache qui dit « Ny herikerika mahatondra-drano » (Les petites pluies peuvent entrainer une inondation). Une succession de petites et modestes entraides permet au final de faire bouger les choses. C’est ce que la famille de Joséphine est en train de vivre actuellement; comme quoi le Fihavanana existe encore.

L’hisoire de Joséphine

Joséphine
Photo: Avylavitra

RALIVAO Fitahintsoa Joséphine, une fillette d’à peine 17 mois, a été diagnostiqué d’un cancer. Elle vient d’une famille très modeste de Fianarantsoa.

J’ai entendu parler de l’histoire de Joséphine grâce à un ami blogueur et sa femme qui ont pris cette gamine sous leur aile. Comme les couts médicaux sont extrêmement chers, la famille de Joséphine est à la recherche de dons pour sauver la petite.

Selon mon ami blogueur, ils ont fait appel auprès des associations malgaches qui militent contre le cancer et la protection de l’enfance. Mais aucune suite favorable n’a été reçue.

On ne pouvait malheureusement pas attendre car chaque jour de plus comptait. Joséphine devait à tout prix être hospitalisée. Très vite, on a alors eu l’idée de partager l’histoire de Joséphine sur les réseaux sociaux et les blogs. Des journaux en ont également parlé.

Et aussi incroyable qu’il puisse paraitre, beaucoup ont été touché par l’histoire de Joséphine. Grâce au soutien de TOUS, cela fait presque un mois que Joséphine a eu l’opportunité d’être hospitalisée où elle a pu faire des analyses, des pansements, des séances de chimiothérapie… Elle n’est pas encore sortie d’affaire, mais son état s’est beaucoup amélioré. Son combat n’est pas terminé, elle attend encore beaucoup de NOUS.

Une page est dédiée à Joséphine sur Facebook pour ceux qui souhaitent la soutenir et suivre son histoire.

 

 

 

The following two tabs change content below.
Jeune femme, maman, malgache, blogueuse, citoyen journaliste, photographe amatrice passionnée

Derniers articles parariniaina (voir tous)