La fée des dents malgache

– Maman, je la place sous mon oreiller et la petite souris va passer ?

Une dent de mon fils venait de tomber. Et je me suis rendue compte que les histoires occidentales  à travers les livres et dessins animés lui ont fait croire à la fée des dents. Je lui ai dit qu’on fait autrement à Madagascar. 

Je me revoyais dans mon enfance. « Papa, papa ! J’ai encore perdu une dent. » Et toute fière j’allais avec lui lancer ma dent par dessus le toit en criant bien fort : «  Iny nify ratsy, soloy nify tsara » (Voilà une mauvaise dent. Remplacez-la par une bonne).

Maintenant que je veux faire passer cette tradition malgache à mes enfants, je ne suis posée des questions. Pourquoi au juste lancer la dent de lait sur le toit ? Que signifie exactement la phrase ? Ou plutôt, à qui s’adresse-t-on en la lançant ?

J’ai demandé à mon père mais lui-même ne sait pas. J’ai fait quelques recherches sur internet mais je n’ai pas trouvé de réponse. Par contre, j’ai trouvé un document intéressant à lire sur « La bouche et les dents dans les coutumes malgaches » par Decary Raymond, un scientifique français, spécialiste de Madagascar.

La meilleure explication que j’ai pu retenir est celle d’un ami. Il parait donc qu’en prononçant ces mots, on s’adresse aux ancêtres.  Cet ami fait appel à Rainiketamanga (le nom de son ancêtre) lorsqu’il lançait sa dent de lait ou même lorsqu’il lui arrive d’avaler une arrête de poisson. «Et ça marche! », a-t-il précisé.

Justement, les ancêtres ont une très grande place dans la croyance des malgaches (même si cette croyance a tendance à disparaitre de nos jours). M.G. Grandidier, un géographe, ethnologue et zoologiste français qui a étudié l’île de Madagascar,  a écrit dans son article « A Madagascar, anciennes croyances et coutumes » :

Capture: A Madagascar, anciennes croyances et coutumes – M. G. Grandidier
Journal de la Société des Africanistes Année 1932 Volume 2 Numéro 2 pp. 153-207

Alors voilà, je me suis contentée d’apprendre à mon fils à lancer sa petite dent sur le toit en disant «  Iny nify ratsy, soloy nify tsara ». Il a été aussi enthousiaste que moi à son âge.  Sa dent a poussé depuis.

Sinon, je vous invite aussi à lire ce billet « La légende de la petite souris et de la fée des dents » qui partage la pratique dans divers pays. D’ailleurs, j’y découvre que les enfants togolais jettent également leurs dents de lait par dessus le toit.

The following two tabs change content below.
Jeune femme, maman, malgache, blogueuse, citoyen journaliste, photographe amatrice passionnée

Derniers articles parariniaina (voir tous)

7 réflexions sur “La fée des dents malgache

  1. Au Cameroun aussi, nous jetons nos dents de lait par dessus le toit. Je ne sais pas si c’est ainsi dans tout le pays hein! Pour taquiner les enfants, on leur demande à combien ils ont vendu leurs dents et s’ils ont acheté des arachides avec l’argent obtenu. Ne me demande pas d’où ça vient!

  2. C’est chouette de pouvoir transmettre cela à ton fils 🙂 , l’effet de l’occidentalisation est tel, et d’ailleurs aussi de la mondialisation – difficile d’y échapper…-, beaucoup de coutumes et traditions commencent à se perdre… tu as fait remonter les souvenirs car je ne me rappelais plus moi-même qu’on procédait ainsi, oups, c’est un peu honteux…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *