Sahaza Marline, un malgache qui a 100 pages Facebook

J’ai fait la rencontre de Sahaza Marline, RAMAROSANDY Zosahaza Marline de son vrai nom, un jeune gars de 26 ans, le jour du TEDxAntananarivo du 14 mai 2011. Il était assis juste à côté de moi mais il n’a pas beaucoup parlé. Je l’ai ensuite rencontré un peu plus souvent lorsque des blogueurs et des travailleurs du Web se sont décidés de s’associer pour créer Malagasy iHub, un espace de Coworking à Madagascar. Mais au début, il était toujours moins bavard. Je l’ai alors trouvé un peu mystérieux. C’est lors d’un enregistrement d’émission de l’Atelier des Médias « Barcamp au Malagasy iHub » que j’ai compris pourquoi il avait cette attitude: c’est un geek qui venait à peine « d’apprendre à associer les gens réels de ceux du Web ». Au fond, c’est un gars vraiment formidable et talentueux que j’ai le plaisir de vous présenter par ce billet. Voici quelques échanges de mails qu’on a eu Sahaza et moi où il a répondu à mes quelques questions:

 

Sahaza MarlineQuelles études as-tu suivies?

Après avoir réussi mon baccalauréat série C avec mention assez bien, j’ai choisi le BTP (Bâtiment et Travaux publiques) et je me suis inscrit à l’Ecole Supérieure Polytechnique d’Antananarivo (ESPA, Vontovorona) – je suis sorti de là bas avec une mention excellente ^^

Pour ce qui est de l’informatique je n’ai jamais suivi de formation. A 15 ans, j’étais capable de réparer un ordinateur. Je suis passé par la sonorisation, le DJing, le multimédia mais là c’est le web qui a su me retenir, c’est ma passion…

Quel est ton métier?

Le BTP, je me suis spécialisé dans les structures en Béton armé (calcul & dessin sur Autocad) … et bien évidement le web.

Tu as dit lors du Barcamp avoir créé au moins 100 pages Facebook. Tu peux nous citer quelques exemples? Quels sont tes objectifs en créant ces pages? Est-ce que tu gères toutes ces pages?

J’ai rejoint Facebook en 2007, mais bien avant je concevais déjà des sites web, des applications que j’ai essayé de mettre en ligne mais j’arrivais pas à mettre des visiteurs dessus, j’étais trop technique, pas assez connu, pas assez influent. Dès que j’ai découvert Facebook, j’ai eu l’idée de fédérer des gens et de les mettre ensuite sur mes créations. J’ai commencé à créer des groupes, des pages et des applications Facebook. En 2008, j’ai créé l’application Gasy Ka Manja (Concours Miss Facebook Madagascar) qui a été utilisée par près de 12 000 personnes. En 2010, j’ai fait une petite fortune avec mon application « J’aime ça » pour les sites web que j’ai créé 2 jours après le lancement du bouton « J’aime » de Facebook – c’est le tout premier site qui permettait aux gens de publier des citations, des proverbes, des blagues courts – de cliquer sur « J’aime » et de les voir ensuite apparaitre sur le mur Facebook.Mais le plus cool c’est que derrière j’ai conçu un script qui crée une page facebook au même nom dont je suis l’admin et chaque personne qui clique sur « J’aime » devenait fan. L’application marchait très bien dans les pays francophones pendant environ 2 mois mais a ensuite été copiée, je crois qu’elle est encore accessible à l’adresse http://like.tontolo.net/

Pour les pages et les groupes j’en ai créé des tonnes, j’en administre des tonnes … et j’avoue que je n’arrive plus à les gérer. J’ajoute d’autres personnes pour les administrer. Il y a juste un truc à savoir, Facebook bloque les administrateurs des pages qui sont dans des catégories spécifiques au 15 000è membre – je ne sais pas trop s’il en est toujours ainsi actuellement.

Si maintenant on parle de Madagascar, j’ai créé une cinquantaine de pages de tous types. J’en ai perdu pas mal mais je peux citer Ny Baiboly, Le Rova Manjakamiadana, Internet Haut Débile, Groupes Gasy sur Facebook… J’administre aussi des pages de marques et d’artistes comme celles de DUW1203, Klung, Hanta.

A ton avis, c’est quoi un geek? Comment se comporte-t-il? Qu’est-ce qu’il fait? Comment ton entourage te perçoit-il?

Pour moi un geek est une personne sans vie. Généralement, c’est une personne qui ne parle pas beaucoup mais qui trouve beaucoup à dire dès qu’on parle de nouvelles technologies. Un geek est souvent amoureux aussi, mais la plupart du temps ça marche pas… un vrai geek préfère son ordinateur. lol.

Mais moi je ne me qualifie pas comme un geek même si je peux passer des jours en compagnie de mon ordinateur, je mange avec lui, je vais aux toilettes avec lui, je m’endors avec lui et je me réveille près de lui. J’essaie quand même d’avoir une vie sociale, de fréquenter des gens, de sortir de temps en temps etc… et j’avoue que je suis assez chanceux en amour

C’est quoi se « dé-geeker » pour toi?

Un jour j’ai publié ce statut sur Facebook: J’ai 4000 amis mais à midi je mange toujours seul. Je peux dire qu’avant, dans mon monde il n’y avait que moi, ma copine et mon ordinateur [là je viens de corriger, j'avais mis "mon ordinateur" avant "ma copine" lol]. J’ai réalisé que la vraie vie reste la vraie vie, que les vrais amis ont plus de valeur… Se dé-geeker pour moi c’est essayer d’être comme les autres, essayer d’avoir une vie, c’est regarder le ciel, la lune, les étoiles, c’est ré-apprécier la vraie vie. Moi je l’ai fait, et je peux vous dire que je peux survivre 3 mois dans un lieu sans réseau téléphonique, internet, électricité. Se dé-geeker c’est aussi s’arrêter pour mieux repartir.

Tu peux nous parler de tontoloko.com?

C’est un projet vieux de 5 ans. Au début, je voulais créer un comparateur de prix de tout ce qui peut se vendre ou se louer. Mais quand j’ai connu Facebook, j’ai voulu l’associer avec un réseau social. Tontoloko est un ensemble de modules associé à un réseau social, c’est une application web Facebook mais il utilise aussi des ressources (API) de Google, Yahoo, Twitter, Youtube, Amazon et Bit.ly. Je l’ai mis en ligne la date de mon anniversaire, le 03 janvier 2011, et depuis je n’ai pas arrêté de l’améliorer, maintenant je suis en train de concevoir un portail web indépendant qui va redéfinir Tontoloko comme étant un Portail et un Réseau social dédié à Madagascar.

Tu peux aussi nous parler du #fmg? de la zombie walk?

La Zombie Walk est une forme de flashmob, donc je vais juste parler de #FMG ou Flash Mob Gasy – l’idée c’était de redonner sa vraie définition au flashmob. A Madagascar on aime bien importer les tendances mais la plupart du temps on les transforme. Pour la vraie définition du Flash Mob vous pouvez consulter Wikipedia (ici), mais je retiens juste ceci: « organisé à partir de l’internet », pas autrement. Donc avec un gars qui se nomme Alain Sneil, j’ai importé le vrai Flash Mob à Madagascar. On travaille avec des communautés de danseurs comme la Motion Nation, des compagnies de danse comme M2Z, des réseaux de jeunes comme Textow et plein d’autres entités. Le mouvement est à but non lucratif; nous cherchons juste à donner du plaisir intense aux gens, créer des liens et surtout: sortir un peu du monde virtuel. #FMG a désormais intégré les activités de l’association JAD (Jeunes Actifs de Dago) dont je suis le vice-président.

Qu’est-ce que le Malagasy iHub? Quel est ton rôle la-dedans?

Le Malagasy iHub a été initié par les blogueurs qui ont couvert le TEDx Antananarivo 2011, c’est un espace de coworking destiné aux acteurs indépendants du numérique malagasy. L’association qui gère cet espace porte le même nom et son but est d’organiser des activités dans le but de faire la promotion du numérique à Madagascar. Je suis un des fondateurs et responsable logistique du Malagasy i-Hub, je donne aussi des formations en développement web.

En tant qu’espace de coworking, le Malagasy i-Hub va jouer un rôle d’incubateur de compétences. Désormais je travaillerais presque tout le temps là bas, je pourrais recevoir mes clients et faire avancer mes projets perso; mais surtout rencontrer d’autres personnes « comme moi ».

Photo lors du TEDxAntananarivo, Sahaza Marline à gauche

Comment gères-tu ton emploi du temps?
Quand je passe toute la journée chez moi mon emploi du temps ressemble un peu à ceci:
En début de matinée je recharge mes flux RSS, je lis un peu les actus. Je lies mes mails… Puis, je revois un peu tout ce que j’ai créé (sur Facebook, les sites web, comment sont-ils référencés, etc…). Je télécharge un peu…
L’après midi, jusqu’à très tard dans la nuit, je travaille en surveillent en même temps les actus, mon Facebook, mes mails, etc…

Tes passe-temps?
Eh bien je passe la plupart de mon temps sur le web – je travaille, je m’informe et je me forme :))
Par contre je ne fais jamais des jeux en ligne, avant, je dirais, mes 18ans, j’étais vraiment accro aux jeux vidéos mais plus maintenant.

Ta couleur favorite?
Euh il n’y en a pas, ou peut être bien le bleu pour mon ciel et le rose pour ma vie

Ton genre musical?
75% de musique black, 15% de soft et 10% de nouveautés. j’aime aussi les sons à la David Guetta et le Dance Hall
écouter de la musique en travaillant ça m’aide à me concentrer.

Ton plat préféré?
La bonne bouffe, je mange tous les plats mais je n’aime pas trop les crabes…

Les films que tu regardes?
« If only » de Gil Junger :’) … j’essaie aussi de suivre tous les films à grand budgets. Mais pour moi les films c’est tout au plus une fois par mois, et j’aime pas la télé

Un petit message pour les jeunes?

Mon message pour les jeunes? Ben j’en ai pas trop sinon qu’il ne faut pas oublier la réalité, il faut redescendre sur terre de temps en temps. Et puis commencez par faire des choses remarquables avant de vouloir vous faire remarquer.

 

Vous l’avez sûrement deviné, Sahaza Marline est un gars super connecté; si ce n’est pas sur ordinateur, c’est sur son téléphone portable. Vous pouvez le retrouver sur sa propre page Facebook Sahaza Marline et sur Twitter @Sahaza

 

10 thoughts on “Sahaza Marline, un malgache qui a 100 pages Facebook

  1. 1975jmr / jmrolland / 侯壮马 says:

    Lol, un gars qui ne met pas à jour son blog perso, comme moi, mais qui a un excellent talent, et déjà en train d’être vendu ;-)))

    Ariniaina, j’ai un article pour toi, qui fait suite à un de tes posts de fin 2010 ;-) croustillant et détonant… Et surtout une bonne chose pour madagascar

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>