Oh, petit peuple malgache, personne ne te protègera

Je suis totalement indignée par les récents évènements malheureux qui se sont produits à Madagascar. Il y a plus d’insécurité que jamais. Et les gens d’en haut au pouvoir ne semblent pas s’en soucier sérieusement.

26 juin vers 19h15, panique sur les réseaux sociaux. Les publications parlent d’un attentat à la grenade à Mahamasina lors d’un spectacle offert pour la célébration de la fête de l’indépendance malgache. Selon l’Express de Madagascar, 2 personnes sont décédées et plus d’une cinquantaine de personnes sont blessées.

26 juinUn internaute revendique la démission de Mr Florens Rakotomahanina, responsable de la Circonscription interrégionale de la gendarmerie nationale (CIRGN) pour la région Analamanga. « Vous ne protégez pas le peuple, vous protégez les dirigeants et les politiciens » , dit cet internaute. Il a rapporté que, ce matin, les fouilles sur ceux qui ont assisté à la traditionnelle parade militaire ont été très minutieuses et sévères parce que le Président de la République était présent. Ce ne fut pas le cas lors du spectacle de l’après-midi parce qu’il n’y avait que des simples citoyens.

21 juin, environ 70 dahalo (bandits) ont attaqué un taxi-brousse dans le district de Beroroha où une trentaine de personnes ont péri. L’État a mobilisé 50 éléments de la gendarmerie et de l’armée pour sécuriser cette zone et retrouver la trace des criminels. 50 éléments ? Et combien de milliers ont participé au défilé militaire de ce matin [26 juin 2016] ? Est-ce bien plus important alors ?

12 juin, à la sortie d’une spectacle gratuite organisée par BIP, nouvel opérateur en téléphonie mobile à Madagascar, des spectateurs ivres ont saccagé sans état d’âme la voiture d’un particulier qui a juste eu le malheur de klaxonner ces individus pour demander son passage. A la suite de cet évènement, mon mari et moi, conscients que notre sécurité était en jeu, avions décidé de ne pas participer à la tradition annuelle d’emmener les enfants regarder les feux d’artifices du 25 juin. Nous nous doutions bien qu’un tel évènement se produise à nouveau.

En entendant les nouvelles de ce soir sur l’attentat à Mahamasina. On s’est dit qu’on a décidément bien fait. C’était notre façon à nous de nous protéger.

Oh, petit peuple malgache, personne ne te protègera. Tu ne peux compter que sur toi-même. Nos chers dirigeants sont occupés ailleurs. Les discours ne sont même pas rassurants. Nos forces de l’ordre semblent mieux maitriser la parade militaire que notre sécurité.

Pour ceux qui ont perdu leur vie à cause de l'insécurité - Image de Wake Up Madagascar

Pour ceux qui ont perdu leur vie à cause de l’insécurité – Image de Wake Up Madagascar

 

The following two tabs change content below.
Jeune femme, maman, malgache, blogueuse, citoyen journaliste, photographe amatrice passionnée

Derniers articles parariniaina (voir tous)

2 réflexions sur “Oh, petit peuple malgache, personne ne te protègera

    • Je n’ose même pas imaginer la douleur de la mère qui a perdu son bébé de 14 mois à la suite de cet attentat du 26 juin. Elle voulait sans doute juste profiter de ce spectacle gratuit pour destresser un peu de la routine quotidienne. Le regret qu’elle devra porter sur son dos jusqu’à la fin de ses jours!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *